ICI-Lab

Les activités de recherche de l’équipe peuvent se regrouper en deux axes : les méthodes numériques et la modélisation par le calcul. Cela se traduit par le développement d’une plateforme pour le calcul scientifique et des logiciels à vocation industrielle. Trois exemples de résultats qui concernent ces deux points sont décrits ci-dessous.

  • Génération et adaptation de maillage en éléments finis: adaptation anisotrope en dynamique et en parallèle (3D) basée sur une carte de métrique et sur des estimateurs d’erreurs anisotropes 3D sur le gradient des fonctions ou sur la distribution de la longueur des arêtes, avec contrôle du nombre de nœuds du maillage.
  • CFD multiphasique: les calculs multiphasiques sont, sans doute, un des points majeurs des progrès attendus de la CFD. En effet, les puissances des supercalculateurs permettent d’envisager des résultats réalistes physiquement et abordables en termes de temps de calcul. Les applications attendues sont importantes dans les secteurs de l’énergie, des matériaux, de la microfluidique, entre autres. Deux importantes collaborations en cours sont avec Arcelor (thèse Cifre, allocation d’heures de calcul sur le programme Prace) et avec l’Université d’Oslo (comparaison avec des données expérimentales pour des écoulements type «pipe flow»). L’approche numérique est à base de méthodes level-set et frontières implicites, avec adaptation à l’interface entre les phases.
  • Calcul massivement parallèle et simulation directe sur imagerie 3D: génération et adaptation de maillages de structures réelles (dans les matériaux, bio, bâtiment, …) à partir d’imagerie (tomographie 3D, nuages de points…) et calcul d’écoulements sur ces maillages. Les exemples d’application concernent : la prédiction du comportement des matériaux composites ; la reconstruction des environnements urbains à partir de nuages de points ou données issues des systèmes d’information géographique ; des études en géothermie. Ceux-ci sont réalisés en collaboration avec des laboratoires de l’Ecole Centrale de Nantes, de MINES ParisTech, et autres.

High Performance Computing at Centrale Nantes